Fast Fast Forward

Programmes internationaux, le rôle de l’assureur et de son réseau

Programmes internationaux, le rôle de l’assureur et de son réseau

Pour qu’un programme international fonctionne correctement, l’assureur doit disposer d’un réseau efficace et bien géré, dans l’ensemble des pays dans lesquels il déploie le programme. Or, aujourd’hui, aucune compagnie d’assurance ne dispose d’un réseau « en propre » lui permettant d’émettre des polices locales dans les 249 juridictions définies par l’Insurance Services Office. Les souscripteurs de programmes internationaux se reposent ainsi sur un réseau de partenaires afin de compléter leur réseau de filiales et leurs licences. La capacité de ces partenaires à émettre des polices rapidement est essentielle mais avoir une stratégie cohérente de gestion de sinistres est tout aussi crucial.

Philippe Gouraud, Responsable international des relations stratégiques clients et courtiers chez XL Catlin, explique comment risk managers, courtiers et assureurs doivent travailler ensemble pour exploiter au mieux ces réseaux de partenaires.

A quoi est dû le succès d’un programme d’assurance international ?

Le succès d’un programme international repose sur la rapidité et la précision de l’assureur, ainsi que sur sa capacité à communiquer avec ses filiales locales et ses partenaires internationaux. Un assureur ne peut pas se contenter, par exemple, d’émettre des polices. Lorsque vous achetez une voiture, je doute que vous appeliez le concessionnaire pour le remercier à chaque fois que celle-ci démarre correctement. C’est la même chose pour un programme international –un risk manager ne devrait pas avoir à remercier un souscripteur pour être parvenu à émettre une police au Guatemala, à temps.

Nous devons nous assurer que nous proposons un service supérieur à nos clients, partout où ils opèrent et dès lors qu’ils ont besoin de nous. C’est un cliché, mais c’est pourtant vrai : la résistance d’une chaîne se mesure à celle de son maillon le plus faible. Les clients de solutions internationales doivent s’entourer d’assureurs qui disposent de souscripteurs qualifiés et de procédures cohérentes –d’un pays à l’autre et d’une branche d’assurance à l’autre ; d’un bout à l’autre de la souscription et jusqu’à la résolution des sinistres. Il est primordial pour nos clients de pouvoir accéder en temps réel à des données –à jour– concernant leurs sinistres. Cela leur permet non seulement d’avoir à portée de main des informations qui sont vitales en termes de gestion du risque, mais également essentielles à la mise à jour des réserves de leurs captives. Tous nos programmes internationaux sont gérés via une plateforme informatique unique qui permet aux risk managers d’avoir une vision globale de leurs sinistres.

 

"

Le succès d’un programme international repose sur la rapidité et la précision de l’assureur, ainsi que sur sa capacité à communiquer avec ses filiales locales et ses partenaires internationaux.

 

Comment fonctionne un réseau dans le cadre d’un programme international ?

Plus de 90% des primes de nos programmes internationaux passent par nos filiales. Notre réseau est principalement organisé à travers nos propres implantations. En revanche, lorsqu’un client a besoin d’une couverture dans un pays où nous ne sommes pas présents ou n’avons pas de licence, nous nous associons à des porteurs de risque locaux –qui constituent notre réseau de partenaires. Ce sont nos « local champions », à qui nous demandons de respecter des critères financiers très stricts, ainsi que de remplir des conditions liées à la qualité du service qu’ils sont en mesure d’apporter. Ce réseau de partenaires est géré à travers un système de hubs régionaux qui permettent à la fois une proximité géographique, temporelle et culturelle avec nos partenaires et une gestion au quotidien par des experts en programmes internationaux.

Que doivent faire les risk managers pour vraiment profiter du réseau de leur assureur ?

D’abord, je pense que les risk managers doivent comprendre comment ce réseau est constitué et comment il fonctionne. Une voiture peut être magnifique mais pour l’utiliser de manière optimale, il est important de savoir ce qu’elle a sous le capot. C’est la même chose pour un programme international. Nous avons de belles brochures, mais nous invitons nos clients à venir visiter nos hubs de gestion pour voir comment ils sont gérés. Je crois qu’il est également utile pour les risk managers de partager leur expérience avec leurs courtiers et leurs pairs afin d’échanger sur les capabilités de leurs assureurs et de leurs réseaux.

Par ailleurs, la réassurance représente près d’un tiers des risques que nous souscrivons. Cela veut dire que notre réseau de partenaires est également composé de cédantes que nous réassurons. Nous pouvons ainsi mettre en place des partenariats véritablement stratégiques avec notre réseau. Ceux-ci bénéficient à nos assurés car notre réseau n’est pas là que pour remplir une tâche administrative ou émettre des polices en notre nom. Au contraire, nos partenaires nous considèrent comme un client. Ils sont investis dans le programme et doivent s’assurer qu’il fonctionne comme une machine bien huilée, tout en fournissant à nos assurés le niveau de service qu’ils attendent d’XL Catlin.

La nature du risque est amenée à évoluer ; en quoi cela change-t-il les attentes des risk managers envers leurs assureurs et leurs réseaux ?

Les risk managers attendent de leurs assureurs qu’ils aient une portée internationale. Comme les entreprises –et leurs risques– évoluent, il est également important qu’ils travaillent avec un assureur et un réseau disposant d’expertises variées. Aujourd’hui, la démarcation entre les risques dommages et de responsabilité, notamment, tend à disparaître. Les risques liés au terrorisme ou au cyber sont également de plus en plus complexes. Les risk managers ont besoin de partenaires qui ont l’innovation dans le sang et une parfaite maîtrise de l’assurance des risques traditionnels et émergents, pour être en mesure de souscrire d’une branche à l’autre et de les accompagner au fur et à mesure que leur environnement évolue.

À propos de l’auteur

Philippe Gouraud est reponsable international des relations stratégiques clients et courtiers chez XL Catlin. Il peut être contacté à philippe.gouraud@xlcatlin.com.

Copyright 1996-2017  XL Group Ltd All Rights Reserved

XL utilise deux types de cookies sur ce site.

  1. to enable the site to operate and retain any preferences you set; and
  2. for analytics to make the site more relevant and easy to use.

Les cookies ne contiennent pas de données à caractère personnel. Pour plus d'information sur ……. cliquer ici. Afin de respecter la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, nous vous demandons de confirmer votre accord concernant l'utilisation des cookies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre poste. Si vous décidez de changer vos préférences en matière de cookies, ce message apparaîtra la prochaine fois que vous vous connecterez.