Fast Fast Forward

Assurance et intelligence artificielle : Une histoire d’amour inattendue ?

By

A.I. Artificial Intelligence, un film de science-fiction réalisé par Steven Spielberg, raconte l’histoire d’un robot androïde programmé pour être capable d’aimer. Il est inspiré d’une nouvelle utopique intitulée Super-Toys All Summer Long qui joue sur notre fascination pour un monde où les machines sont omniprésentes et où il est difficile de faire la différence entre le réel et le virtuel.

Un scénario tiré par les cheveux, me direz-vous. Et pourtant, l’intelligence artificielle fait déjà partie de notre quotidien, que l’on en soit conscient ou pas. Des applications simples et interactives de cette technologie sont déjà largement utilisées, dans de nombreux secteurs.

Les séries télévisées qui vous sont recommandées par votre site de streaming ? Les outils de lutte contre la fraude utilisés par votre banque ? L’assistant vocal de votre smartphone ? Autant d’applications de cette technologie utilisées dans notre vie de tous les jours. Une brasserie utilise même une plateforme d’analyse des commentaires de ses clients sur les réseaux sociaux pour faire évoluer les recettes de ses boissons de manière automatique.

Un monde où votre supermarché vous livre vos courses avant même que vous ne les ayez commandées semble futuriste, mais cette technologie est déjà en cours de développement.

XL Catlin a publié l’année dernière un rapport sur les nouveaux risques posés par l’intelligence artificielle et les opportunités que cette technologie présente pour les entreprises et pour leurs assureurs. L’apprentissage automatique est l’un des aspects de l’intelligence artificielle qui est particulièrement prometteur. Il permet aux ordinateurs d’apprendre à réaliser de nouvelles tâches, sans avoir à être spécifiquement programmer pour ce faire. La machine est alors en mesure de s’adapter à son environnement et d’apprendre sur le tas.

L’utilisation de l’apprentissage automatique soulève cependant un certain nombre de questions en lien avec les risques de responsabilité civile. D’autres domaines sont également affectés, comme la propriété intellectuelle, le cyber, la responsabilité de l’employeur, ou bien encore les erreurs et omissions. Ces problématiques ont des implications pour les assureurs et leurs clients.

Les opportunités pour les entreprises prêtes à exploiter l’intelligence artificielle sont néanmoins nombreuses ; elles seront à même de mettre en place des procédures plus efficace et de véritablement tirer profit du big data et de l’analyse prédictive, entre autres choses.

 

"

Des applications simples et interactives de l'intelligence artificielle sont déjà largement utilisées dans de nombreux secteurs.

 

Le développement des voitures autonomes –une autre application de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique– va faire évoluer de nombreux secteurs, de l’industrie au transport en passant par l’énergie et l’agriculture. Pour soutenir leurs clients, les assureurs vont devoir s’efforcer de comprendre les risques associés à ces véhicules sans conducteur. C’est un domaine qui nous intéressent tout particulièrement et sur lequel nous travaillons, en collaboration avec notre partenaire Oxbotica, afin d’apprendre et de développer de nouvelles solutions assurantielles et de gestion du risque.

L’intelligence artificielle va influencer différents aspects de l’assurance, de la vente à la tarification en passant par la souscription et le paiement –plus rapide– des sinistres. Prenons le cyber, par exemple –un risque considérable et une priorité pour beaucoup d’entreprises et, pourtant, un risque avec un historique de sinistres limités. Il s’agit d’un véritable casse-tête pour les souscripteurs qui doivent concevoir et tarifer ces solutions et sélectionner les risques qui les intéressent.

L'intelligence artificielle donne accès à de nouvelles données, glanées sur internet, qui peuvent être analysées –rapidement– et utilisées pour prédire la probabilité de ces sinistres plus précisément qu’un humain ne pourrait le faire.

Ces technologies ne rendront pas la réflexion humaine obsolète, au contraire. Elles permettront d’aider les souscripteurs et les professionnels du risque à faire leur travail de manière plus efficace, avec des outils plus performants et des données plus pertinentes.

Nous travaillons avec plusieurs start-ups pour explorer le champ des possibles dans ce domaine. Nous travaillons en particulier avec Cytora, une entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle. Avec leur aide, nous sommes capable de nous procurer et d’analyser des données provenant de différentes sources, y compris des données externes provenant de sites web, d’articles de presse, de rapports gouvernementaux, afin de mieux comprendre certains risques.

Les nouvelles technologies vont nous aider à concevoir de meilleurs produits pour nos clients, à mettre en place de nouveaux canaux de distribution et faire évoluer nos capabilités techniques, et notre manière de souscrire et de tarifer nos services. L’intelligence artificielle sera un élément clé pour soutenir nos prises de décisions et renforcer notre expertise.

La technologie et l’intelligence artificielle, en particulier, sont en train de changer notre manière d’échanger, les uns avec les autres, mais également d’interagir avec les machines, au travail et à la maison. Les études sur notre dépendance aux ordinateurs et aux smartphones font pléthore.

Comme l’un des personnages du film de Steven Spielberg : « La question n’est pas de créer un robot capable d’aimer ; le vrai dilemme n’est-il pas de savoir si un humain peut l’aimer en retour ». Il semblerait, en réalité, que les consommateurs sont déjà tombés amoureux des robots. Les assureurs leur emboîteront-ils le pas ?


Vincent Branch est Directeur Général d'Accelerate, une équipe lancée par XL Catlin en 2016 pour identifier des opportunités commerciales en lien avec les nouvelles technologies. Il peut être contacté par email à vincent.branch@xlcatlin.com.

Copyright 1996-2018  XL Group Ltd All Rights Reserved

XL utilise deux types de cookies sur ce site.

  1. to enable the site to operate and retain any preferences you set; and
  2. for analytics to make the site more relevant and easy to use.

Les cookies ne contiennent pas de données à caractère personnel. Pour plus d'information sur ……. cliquer ici. Afin de respecter la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, nous vous demandons de confirmer votre accord concernant l'utilisation des cookies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre poste. Si vous décidez de changer vos préférences en matière de cookies, ce message apparaîtra la prochaine fois que vous vous connecterez.